Vie Professionnelle - Retraite - RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS POUR LES EXPATRIES ? à New York
Inscription Newsletter
Vie Professionnelle > Retraite

RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS POUR LES EXPATRIES ?

Une personne partant en pays étranger sous le statut d’expatrié cesse de dépendre du régime de protection sociale (assurance maladie, retraite, etc.) de son pays d’origine, et relève du régime local de son pays de résidence. Ainsi, pour un expatrié aux Etats-Unis embauché par une entreprise américaine, une partie de sa rémunération retraite sera constituée de versements vers un fond de pension, comme l'usage le veut dans ce pays.

CONVENTION FISCALE

Cependant, il existe entre certains pays une convention fiscale , qui permet (sous certaines conditions de résidence/non-résidence fiscale) de cumuler les années de travail accompli dans un pays donné dans le calcul de la retraite de son pays d’origine. Cette convention existe entre la France et les Etats-Unis, selon laquelle pour pouvoir faire reconnaitre ses droits en annuités pour la retraite française ou américaine, il faut avoir travaillé 10 ans dans les 2 pays (aux USA et en France) avec 6 trimestres minimum aux USA et 1 en France. A partir de 3 ans (minimum) de travail aux Etats-Unis, on peut comptabiliser les trimestres (12 trimestres) qui viendront s’ajouter pour la retraite française. Sachant que l’âge légal de la retraite en France est de 65 ans ( Voir réforme en cours ), et que pour toucher sa retraite à taux plein il convient d’avoir cotisé 160 trimestres, on comprend aisément l’avantage de la convention.

PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE

Tout individu, quelle que soit sa nationalité et son lieu de résidence, peut se constituer un revenu de prévoyance complémentaire . Selon ses projets de résidence, il existe des formules particulièrement intéressantes vis à vis des prélèvements ou des impositions fiscales. Ainsi, bon nombre de personnes embauchées aux Etats-Unis se constituent une retraite par capitalisation, notamment au moyen de plans épargne entreprises comme l' "l’IRA" ( "Individual Retirement Account" ) et les "401k" . Investis sur le marché boursier, ces contrats varient selon les cours de la Bourse et sont donc fluctuants. L’épargne mise dans ce plan est déductible d’impôt. Mais on peut capitaliser son épargne retraite en plaçant son épargne dans d’autres contrats (contrat d’assurance vie par exemple).

ORGANISMES POUR EXPATRIES

Certains organismes proposent -entre autres- une assurance vieillesse.

Caisse des Français de l'Etranger :

C'est le cas notamment de la Caisse des Français de l'Etranger . Elle s’articule en deux parties : la couverture médicale et la retraite. Elle permet de rester lié au régime français de protection sociale et préserver ses droits.

Avantages : La cotisation à la CFE peut être très intéressante pour une personne (ou un couple) qui est proche d’une cotisation maximale : s’il manque quelques annuités (genre une dizaine de trimestres), une cotisation à la CFE permet de devenir bénéficiaire à taux plein. Ou pour une courte durée afin de ne pas avoir de "trou" dans ses cotisations retraite. Invonvénients : Son coût élevé. Par exemple, la cotisation retraite CFE pour quelqu’un âgé de + 35 ans et gagnant plus de 34,308 EUROS/an de revenus s’élève à 5,140 EUR/an. Un rapide calcul nous amène à la conclusion suivante : vu que la retraite à taux plein ne peut excéder 17 159 euros /an (plafond au printemps 2009 pour le maximum de cotisations en durée et annuités), mieux vaut placer l’argent que l’on aurait dépensé en cotisations retraite française dans autre chose, afin de le faire fructifier.

Crystal Finance :

D'autres organismes comme le Groupe Crystal Finances propose diverses solutions en matière d'Assurance Retraite et Assurance Vieillesse.

Riche de son expérience auprès de sa clientèle internationale, le Groupe Crystal développe et propose un ensemble de placements et de solutions patrimoniales conçus pour répondre aux attentes spécifiques des expatriés.
- Organisation du départ et/ou du retour en France
- Protection des proches
- Optimisation du patrimoine sur le sol français
- Adaptation aux contraintes fiscales du pays de résidence
- Placements multi-devises
- Préparation de la retraite

Au fil des années il y a plus de retraités et moins d’actifs pour financer leurs pensions. Quelles que soient les mesures gouvernementales, cette équation aura pour conséquence inéluctable une douloureuse minoration des retraites. Il devient donc impératif de se construire un complément de revenu pour cette période de plus en plus longue de notre vie.

ASSURANCE VIE Les points forts :
- Accessibilité
- Souplesse
- Possibilité de programmer
- Choix entre rente et capital
- Fiscalité privilégiée Les points faibles :
- Risque boursier suivant les stratégies choisies

IMMOBILIER D'INVESTISSEMENT Les points forts :
- Constitution du capital par le crédit en bénéficiant d'incitations fiscales
- Loyers réguliers et indexés Les points faibles :
- Manque de liquidités lors de la phase de constitution

PLACEMENTS FINANCIERS INTERNATIONAUX Les points forts :
- Gestion multi-devises
- Expertise internationale
- Stabilité réglementaire
- Neutralité fiscale Les points faibles :
- Risque boursier suivant les stratégies choisies

AUTRES DOSSIERS

Pages liées à ce dossier : La retraite en France / La retraite aux Etats-Unis .

Discussion à ce sujet
Boîte à outils pratiques
Agenda New York
Mai 2017
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
En direct du Forum
Liens RSS et partage