Vie Professionnelle - Investir, épargner - CONJONCTURE POST-CRISE (2010) à New York
Inscription Newsletter
Vie Professionnelle > Investir, épargner

CONJONCTURE POST-CRISE (2010)

Ces pages sont rédigées en octobre 2010.

GENERALITES

Il est particulièrement difficile de placer son argent en cette période de convalescence des marchés. Les taux d’intérêts à court terme ses sont effondrés : ils sont de moins de 1% aux USA, et de 1.25% en France. Quant aux taux à long terme, même s’ils ont connu, au début de la crise, une forte hausse, ils ont essuyé à leur tour une forte baisse. L’immobilier a également très fortement baissé. La majorité des gens, par prudence, se sont rabattus sur les savings accounts pour sécuriser leur capitaux. Ce qui explique que les marchés actions ne sont pas repartis, faute d’investisseurs. A ce problème s’ajoute celui de la solvabilité des banques. La France et les USA , comme la plupart des pays occidentaux, ont augmenté les garanties de dépôt bancaire et d’assurance en cas de faillite. En France, la garantie par compte bancaire est de 100 000 euros et aux USA de 200 000 dollars. Au Luxembourg, la garantie sur les contrats d’assurance vie est sans limite en cas de faillite de société d’assurance.

DES SOLUTIONS EXISTENT !

Alors ? S'il est particulièrement difficile de placer son argent, où placer ses capitaux ? Quelles sont les solutions pour investir ? DES SOLUTIONS EXISTENT ! Voici un éventail de différents placements auxquels vous pouvez avoir recours :
- Assurance-Vie .
- Produits monétaires .
- Investissements financiers (plans épargne entreprise) .
- Placement immobilier des particuliers .
- Placement immobilier commercial .

COMMENTAIRE D'ERIC THOBY

Commentaire de Eric THOBY, du Groupe CRYSTAL FINANCE : Dans un contexte financier et économique mouvementé, vous vous interrogez peut-être sur la conduite à tenir face aux risques engendrés par des marchés incertains. Il ne faut pas oublier qu’un patrimoine se construit sur le long terme et que les aléas de court terme doivent être exploités plutôt que craints. Voici certains éléments de réflexion pour vous aider à y voir plus clair. Intervenue durant l’été 2007, la crise des subprimes a mis fin à une expansion des marchés actions débutée en 2003. Fruit de la dépréciation de certains actifs immobiliers aux USA, ce phénomène marque aussi les prémices de la récession en Amérique du Nord, dans un environnement à forte inflation des matières premières. L’ensemble des secteurs d’investissement est touché ou susceptible de l’être. Dans ce contexte, une bonne répartition entre produits de taux, immobilier et actions se révèle être naturellement la meilleure des formules. Cependant, dans certaines circonstances, cette répartition peut s’avérer déséquilibrée. Il faut donc y remédier en étant encore plus sélectif au sein de chaque classe d’actifs.

Discussion à ce sujet
Boîte à outils pratiques
Agenda New York
Octobre 2017
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
En direct du Forum
Liens RSS et partage